Réunion du Réseau des femmes parlementaires (Tbilissi, 2023)
A / A / A

A l’invitation du Président du Parlement géorgien, M. Shalva Papuashvili, et en amont de la 48e Session de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie qui se tenait à Tbilissi, le Réseau des femmes parlementaires de l’APF s’est réuni le 05 juillet 2023 sous la présidence de Mme Chantal Soucy (Députée, Québec). Cette rencontre a rassemblé plus de 50 parlementaires représentant plus de 25 sections de l’APF.

Trois projets de rapports ont été examinés au cours de la réunion.

Le premier, porté par la présidente du Réseau, concerne la protection des femmes et des filles dans les conflits armés, et plus précisément les violences sexuelles que subissent ces dernières. A ce sujet, les membres du Réseau ont pu entendre Mme Natalia Voutova, cheffe du Bureau du Conseil de l’Europe en Géorgie. Cette dernière est intervenue notamment pour présenter des pistes de collaboration réalisables entre les parlements, les Nations Unies et les organisations de terrain.

Le deuxième rapport, porté par Mme Marie-France Lalonde (Députée, Canada), est relatif à l’accès aux produits menstruels et aux mythes et stéréotypes associés aux menstruations, Mme Lalonde a présenté son rapport final, une discussion générale a eu lieu et une résolution a été examinée et votée en séance plénière. Cette résolution demande notamment aux États et gouvernements de l’espace francophone de mettre sur pied ou de soutenir les initiatives de distribution gratuite de produits d’hygiène menstruelle pour les femmes et les filles vulnérables à la précarité menstruelle, notamment les étudiantes ainsi que les femmes et les filles à faible revenu, sans domicile fixe ou réfugiées. Elle appelle également ces derniers à développer des campagnes de sensibilisation afin de s’assurer que toutes les personnes dans l’espace francophone reçoivent des informations pertinentes et justes au sujet des menstruations et de promouvoir la santé menstruelle des femmes et des filles et de déconstruire les stéréotypes et éliminer les tabous au sujet des menstruations.

Les lignes directrices du dernier rapport ont ensuite été présentée. Celui-ci concernera les mesures règlementaires et législatives contre la traite internationale des personnes dans l’espace francophone et est porté par Mme Lucille Collard (Députée, Ontario). Il s’agira, notamment de favoriser la formation et la sensibilisation des forces de l'ordre et des personnes susceptibles de pouvoir collaborer de près ou de loin dans la lutte contre la traite des personnes ainsi que de contribuer efficacement au processus de rétablissement des personnes survivantes, notamment en leur proposant une aide psychologique et matérielle.

Les membres du Réseau ont ensuite pu entendre les interventions de trois membres de la société civile géorgienne au sujet de la condition des femmes dans le pays. Mme Elene Tskhvariashvili, Docteur en Gestion Administrative et Professeur-assistante de l'Université de Business et de Technologie de Tbilissi, et Mme Nino Kharazishvili, doctorante en sciences humaines et sociales et mRéunion du Réseau des femmes parlementaires (Papeete, 2022) (407)embre du collège doctoral Codfreurcor, sont intervenues pour exposer la situation politique et socio-économique des femmes en Géorgie. Les intervenantes ont notamment souligné le paradoxe entre le cadre juridique existant et la réalité sociétale en matière d’égalité femmes-hommes en Géorgie. Sur le plan juridique, le pays a fait de grands progrès en matière d’égalité des sexes. Pour autant, les statistiques nationales mettent en évidence le caractère lacunaire de la mise en œuvre effective des lois et politiques en la matière, notamment dans le monde professionnel et en particulier dans la sphère politique et universitaire.

Mme Ketevan Meskhi, qui est à l’initiative d’ateliers artistiques locaux entièrement composés de femmes, est quant à elle intervenue pour évoquer les difficultés que les femmes rencontrent dans le monde de l’entreprenariat, des défis qu’elles doivent surmonter et de la manière dont les femmes changent et font avancer le pays. Ces interventions ont été suivies d’un riche échange avec les membres.

Dans les mois qui viennent, le Réseau va organiser un séminaire sur le leadership des femmes en politique au Sénégal, ainsi que la 6e édition de l’atelier du leadership des femmes parlementaires en Roumanie.

La prochaine réunion du Réseau se tiendra au printemps 2024 dans un lieu encore à déterminer.