Actualités

  • Accueil
  • Actualités
  • Presse
  • Communiqués de presse
  • Solidarité parlementaire francophone avec la RCA par l’échange d’expériences sur l’autonomie des assemblées parlementaires et l’identification des besoins de l’Assemblée nationale en vue d’un programme multilatéral d’appui de l’APF

Solidarité parlementaire francophone avec la RCA par l’échange d’expériences sur l’autonomie des assemblées parlementaires et l’identification des besoins de l’Assemblée nationale en vue d’un programme multilatéral d’appui de l’APF

20 mai 2019

A la demande de l’Assemblée nationale de la République Centrafricaine (RCA), l’Assemblée parlementaire de la Francophonie (APF), avec le soutien de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) et la protection logistique de la Mission Multidimensionnelle Intégrée des Nations Unies pour la Stabilisation en République Centrafricaine (MINUSCA), a organisé un séminaire interparlementaire d’information et d’échanges à Bangui, les 15 et 16 mai, à l’attention des parlementaires centrafricains ainsi qu’une mission d’identification des besoins de l’Assemblée nationale de RCA, du 16 au 18 mai 2019.

Le séminaire a réuni plus d’une soixantaine de députés de la République Centrafricaine sur le thème suivant : « Autonomie des assemblées parlementaires : quelles implications pratiques ? ».

Lors de la cérémonie d’ouverture, l’honorable Laurent Ngon-Baba, Président de l’Assemblée nationale de la RCA et Président de la section centrafricaine de l’APF ainsi que M. Jacques Krabal, député (France), Secrétaire général parlementaire de l’APF, ont prononcé des allocutions en présence de la ministre chargée des relations avec les institutions de la République, du 1er vice-président de la Cour constitutionnelle et du corps diplomatique.

Par ailleurs, la délégation conduite par le Secrétaire général parlementaire a été reçue en audience par SE Professeur Faustin Archange Touadéra, Président de la République Centrafricaine, Chef de l’Etat. A cette occasion M. Jacques Krabal a notamment évoqué l’application effective des accords de Khartoum, l’éducation des jeunes et la place de la langue française comme élément fondamental d’unité du pays aux côtés de la langue nationale Sango. Il a milité en faveur de l’égalité femme-homme, la lutte contre la corruption, l’enregistrement des naissances et plus largement la nécessité d’une mise en place d’un état civil adapté pour établir des listes électorales fiables dans la perspective des élections de la fin 2020.

Les débats ont été animés par M. Pascal Affi N’Guessan, député à l’Assemblée nationale de la République de Côte d’Ivoire, ancien Premier ministre, M. Thomas Gassilloud, député de la République française, président du groupe d’amitié France-RCA, Hon. André Nalke Dorogo, député de la République centrafricaine et M. Mohamed Bérété, Secrétaire général de l’Assemblée nationale de la République de Guinée, qui était mandaté par l’Association des Secrétaires généraux des parlements francophones (ASGPF). La gouvernance parlementaire a été au cœur des discussions.

Par ailleurs, les diplômes de la formation en ligne APF/Université Senghor sur « Administration et organisation du travail parlementaire » ont été remis aux lauréats de la promotion 2018.

A l’occasion d’une réception offerte par l’ambassadeur de France, la délégation a pu notamment s’entretenir avec divers membres du Gouvernement et le Groupe des ambassadeurs francophones récemment mis en place en RCA.

La mission d’identification des besoins a permis d’échanger avec le Président de l’Assemblée nationale, le Bureau de l’Assemblée nationale, le forum des femmes parlementaires, les groupes parlementaires de la majorité, les groupes parlementaires de l’opposition, le Secrétaire général, les directeurs généraux, les directeurs et représentants des services de l’Assemblée nationale ainsi que les représentants des partenaires techniques financiers potentiels comme la MINUSCA, l’Union européenne, le PNUD, l’Ambassade de France, l’Agence française de développement (AFD), Expertise France et l’Ambassade des Etats-Unis d’Amérique.

En marge de ce déplacement, M. Jacques Krabal a animé une table ronde sur la promotion de la langue française à l’Alliance française de Bangui en présence des représentants du Lycée Charles-de-Gaulle et de divers acteurs reconnus dans ce domaine. M. Thomas Gassilloud a en outre rencontré la ministre de la défense et la mission de formation de l’Union européenne (EUTM RCA).

Le Bureau de l’APF sera amené à statuer en juillet, sur la base du rapport d’identification des besoins et des demandes centrafricaines, à la mise en place, en concertation avec l’OIF, d’un programme multilatéral de développement parlementaire francophone.