Actualités

Séminaire parlementaire francophone sur les changements climatiques à Madagascar

23 juin 2017

L’Assemblée parlementaire de la Francophonie (APF), le Parlement de Madagascar, l’Institut Francophone du Développement Durable (IFDD), l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) et le Parlement Panafricain ont organisé un séminaire parlementaire sur les Changements Climatiques et les Objectifs du Développement Durable (ODD) à Madagascar.

Cette rencontre a connu la participation de plus de 50 députés et sénateurs de la République de Madagascar. Les représentants d’Organisations internationales en place à Antananarivo ont pris part à ce séminaire.

Les participants ont débattu à cette occasion des questions ayant trait notamment au rôle des parlements dans la mise en œuvre des Objectifs du Développement Durable (ODD) qui permettra à terme d’éliminer la pauvreté. Le Président du Parlement Panafricain, M. Roger Nkodo Dang a rappelé l’importance de l’objectif 16 qui est « de Promouvoir l’avènement de sociétés pacifiques et inclusives aux fins du développement durable, assurer l’accès de tous à la justice et mettre en place, à tous les niveaux, des institutions efficaces, responsables et ouvertes à tous » et les changements climatiques ont été largement abordés.

Répondant à la demande spécifique du Parlement de Madagascar, tendant à aborder plus profondément l’Accord de Paris et la thématique des changements climatiques, les experts dépêchés par l’OIF et l’IFDD, ont orienté leurs interventions sur les questions de la planification et de la prise de décision, les accords multilatéraux sur l’environnement, l’intégration et les articulations locales de la convention sur les changements climatiques, ainsi que les impacts de la déforestation et la désertification ont été également traités par les experts. Mme Angélique Ngoma, ancienne ministre, Présidente de la Commission de l’Environnement et du développement durable à l’Assemblée nationale du Gabon a partagé l’expérience de son pays en matière d’environnement et de développement durable.

Lors de cette rencontre, il a été souligné l’importance des parlementaires comme acteurs officiels dans les négociations relatives à la mise en œuvre de l’Accord de Paris et la préparation de la prochaine COP23 qui se tiendra à Bonn en novembre 2017.

Les débats avec les députés et les sénateurs de Madagascar ont également porté sur les positions des principales Parties aux négociations et le rôle à jouer par les élus dans la mise en œuvre de l’Accord de Paris.

Les Experts de l’IFDD ont ainsi formé et sensibilisé les parlementaires de Madagascar sur l’importance de la ratification de l’Accord de Paris et sa transposition dans la législation nationale.

Les députés et sénateurs de la Grande Ile ont pu faire entendre leurs points de vue et partager leurs préoccupations. Ils ont réaffirmé leur vœu de renforcer le contrôle du respect des engagements nationaux et internationaux et d’améliorer la transparence et l’obligation de rendre des comptes en matière d’action climatique.

Les cérémonies solennelles d’ouverture et de clôture de cet important séminaire ont été honorées par les allocutions de SE Mme Violette Kakyomya, Coordonnateur résident du Systèmes des Nations Unies à Madagascar, SE M. Malik Sarr, Directeur du Bureau régional Océan indien de l’OIF, SE M. Roger Nkodo Dang, Président du Parlement Panafricain, E M. Aubin Minaku Ndjalandjoko, Président de l’APF et Président de l’Assemblée nationale de la RDC, ainsi que SE M. Jean-Max Rakotomamonjy, Président de l’Assemblée nationale de la République de Madagascar.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.     En savoir plus...Fermer