Actualités

Séminaire-atelier au Congo sur la communication parlementaire

14 juin 2018

A la demande de la section congolaise de l’APF, c’est au Palais des Congrès de Brazzaville (Congo) que s’est tenu, les 12 et 13 juin 2018, le séminaire-atelier sur le thème « Communication parlementaire et Réseaux sociaux » organisé par l’Assemblée parlementaire de la Francophonie dans le cadre du programme Noria.

Les travaux ont été ouverts par une allocution de M. Isidore Mvouba, Président de l’Assemblée nationale. Lors de son adresse, après avoir souligné l’importance de la communication pour valoriser l’image et l’action du parlement, le Président Mvouba a mis en avant les objectifs de modernité et de transparence de cette législature. Les débats ont été modérés par M. Blaise Ambeto, député, et par M. Ludovic Robert Miyouna, sénateur.

Pour animer les travaux, l’APF a fait appel à M. Cheikh Diop Dionne, ancien député du Sénégal, à Mme Vannina Patriarche, haut fonctionnaire de l’Assemblée nationale française et à M. Donatien Koffi, journaliste ivoirien, expert des médias sociaux. Ils ont traité des fondements et principes directeurs de la communication parlementaire institutionnelle, des relations entre le parlement et les médias, des communications parlementaires à l’ère du numérique, des réseaux sociaux dans la communication parlementaire, de la communication en temps de crise et des moyens d’encourager la participation citoyenne.

La centaine de participants s’est particulièrement intéressée aux possibilités qu’offrent ces nouveaux vecteurs de communication ainsi qu’aux enjeux et aux risques potentiellement encourus. Ils ont considéré que le parlement devait se doter de moyens humains et matériels modernes et adaptés pour répondre aux besoins d’une gouvernance ouverte et efficiente. Dans leurs recommandations finales, ils ont souhaité que ce séminaire soit suivi de formations adaptées sur les nouveaux outils et techniques, en particulier s’agissant des réseaux sociaux.

Les travaux ont été clos par le 1er Vice-Président du Sénat, représentant le Président du Sénat, M. Pierre Ngolo. Dans son allocution, après avoir remercié l’APF et félicité les experts, les modérateurs et les participants, il a indiqué que le parlement du Congo devait se saisir des outils de communication pour être davantage performant.