Actualités

Décès de Paul Gérin-Lajoie : l’Assemblée parlementaire de la Francophonie rend hommage à un grand francophone

26 juin 2018

Au moment où disparaît l’une des grandes figures de l’histoire du Québec et de la coopération internationale, Jacques Chagnon, président de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie et de l’Assemblée nationale du Québec, exprime sa très grande émotion à la suite du décès de Paul Gérin-Lajoie lundi 25 juin 2018.

« Je salue la mémoire d’un homme d’action qui a consacré sa vie au service des idéaux de l’éducation pour tous et de l’entraide entre les peuples. Il a été à la fois l’un des pères du Québec moderne et l’un des grands acteurs de notre belle Francophonie  », a déclaré M. Chagnon.

Paul Gérin-Lajoie a été le tout premier ministre de l’Éducation du Québec. En plus d’avoir créé le système d’éducation québécois que nous connaissons aujourd’hui, il a signé les premiers accords Québec-France en matière d’éducation et de formation et a façonné la doctrine Gérin-Lajoie, qui a permis le rayonnement du Québec à l’international. Après plusieurs années à la tête de l’Agence canadienne de développement international, il a mis sur pied en 1977 la Fondation Paul Gérin-Lajoie, qui œuvre non seulement à la valorisation du français au Canada et aux États-Unis, mais aussi à l’éducation d’enfants ainsi qu’à l’alphabétisation et à la formation de jeunes et d’adultes au Bénin, en Guinée, en Haïti, au Mali et au Sénégal.

En 2012, l’APF lui décernait le prix Senghor-Césaire pour récompenser son dévouement envers la promotion de la Francophonie et la diversité culturelle et linguistique.

Jacques Chagnon adresse à la famille et aux proches de Paul Gérin-Lajoie ses plus sincères condoléances. Il salue la décision du gouvernement du Québec d’organiser prochainement des funérailles nationales.

Photographie : Collection Assemblée nationale du Québec, photographe Roch Théroux.